quoi ma gueule
beep

Vos Posts    TOP50 Membres    TOP Albums    Rechercher    S'inscrire
INSCRIPTION    |    SE CONNECTER
LOGIN   -   MOT DE PASSE | perdu
46 connectés actuellement

Charte d'utilisation de Quoi Ma Gueule et Règles de confidentialité

Quoi ma gueule est ouvert aux majeurs et aux mineurs agés de 16 ans et plus. Ces derniers s'assurent eux même d'obtenir l'accord de leur parents avant de s'inscrire.

Les membres du site doivent de se respecter entre eux en adoptant une attitude citoyenne conforme à la philosophie du site et à la législation en vigueur.

Sont ainsi notamment interdits à titre non exhaustif et le cas échéant sanctionnés par voie pénale (les articles de lois sont cités en bas de page) :
L'atteinte à la vie privée d'autrui (citation nominative de tierces personnes sans leur accord explicite).
La diffamation et l'injure, les propos racistes, fascistes, homophobes.
l'incitation aux crimes et délits et la provocation au suicide, la provocation à la discrimination, à la haine notamment raciale, ou à la violence ;
l'apologie de tous les crimes, notamment meurtre, viol, crime de guerre et crime contre l'humanité ; la négation de crimes contre l'humanité ;
la reproduction, représentation ou diffusion d'une œuvre soumise à des droits de propriété intellectuelle ne la permettant pas
la publicité ou les messages à vocation commerciale ou non

Quoimagueule se veut être un site convivial, dans le respect des êtres, de leurs convictions, croyances et cultures. Les attaques personnelles, insultes, remarques volontairement blessantes ou grossières sont à proscrire.

En tant qu'utilisateur de nos forums et de la messagerie du site, vous vous engagez à :
- Respecter les sujets de discussion.
- Ne pas poster intempestivement le même message.
- Soigner votre orthographe afin d'être compris par tous.
- Ne pas poster de messages à caractères commerciaux, même si vous n'êtes pas le principal bénéficiaire.
- Ne pas tenter de pirater un utilisateur sous peine d'exclusion et de poursuites.
- Ne jamais divulguer sur votre fiche ou forum de données personnelles ou confidentielles.


REGLES DE CONFIDENTIALITE

Pour vous inscrire à Quoimagueule, les informations personnelles suivantes vous seront demandées : prénom ou pseudo, code postal, ville, pays, date de naissance, categorie socio-professionnelle, situation familliale, sexe, couleur des yeux, couleur des cheveux, taille, poids et adresse email. Nous conserverons aussi votre adresse IP et la date et heure d'inscription à notre site.

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l’Informatique, aux fichiers et aux Libertés (articles 38, 39, 40) vous disposez d'un droit de modification et de suppression de vos données personnelles. Pour cela il suffit de contacter webmaster @ quoimagueule.com

Pour effacer totalement votre compte, rendez-vous dans votre espace membre en bas à droite ou contactez nous par mail muni de votre login et mot de passe.


Articles de loi

Corruption d'un mineur
Article 227-22 du code pénal (Loi n° 98-468 du 17 juin 1998 art. 13, art. 16 Journal Officiel du 18 juin 1998) Le fait de favoriser ou de tenter de favoriser la corruption d'un mineur est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 500 000 F d'amende. Ces peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et 700 000 F d'amende lorsque le mineur est âgé de moins de quinze ans ou lorsque le mineur a été mis en contact avec l'auteur des faits grâce à l'utilisation, pour la diffusion de messages à destination d'un public non déterminé, d'un réseau de télécommunications ou que les faits sont commis à l'intérieur d'un établissement scolaire ou éducatif ou, à l'occasion des entrées ou des sorties des élèves, aux abords d'un tel établissement. Les mêmes peines sont notamment applicables au fait, commis par un majeur, d'organiser des réunions comportant des exhibitions ou des relations sexuelles auxquelles un mineur assiste ou participe.

Pornographie mettant en scène un mineur
Article 227-23 du code pénal (Loi n° 98-468 du 17 juin 1998 art. 17 Journal Officiel du 18 juin 1998) Le fait, en vue de sa diffusion, de fixer, d'enregistrer ou de transmettre l'image ou la représentation d'un mineur lorsque cette image ou cette représentation présente un caractère pornographique est puni de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 F d'amende. Le fait de diffuser une telle image ou représentation, par quelque moyen que ce soit, de l'importer ou de l'exporter, de la faire importer ou de la faire exporter, est puni des mêmes peines. Les peines sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 500 000 F d'amende lorsqu'il a été utilisé, pour la diffusion de l'image ou de la représentation du mineur à destination d'un public non déterminé, un réseau de télécommunications. Les dispositions du présent article sont également applicables aux images pornographiques d'une personne dont l'aspect physique est celui d'un mineur, sauf s'il est établi que cette personne était âgée de dix-huit ans au jour de la fixation ou de l'enregistrement de son image.

Message à caractère violent, pornographique ou portant gravement atteinte à la dignité humaine et susceptibles d'être vu ou perçu par un mineur
Article 227-24 du code pénal Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu'en soit le support un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine, soit de faire commerce d'un tel message, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 500 000 F d'amende lorsque ce message est susceptible d'être vu ou perçu par un mineur. Lorsque les infractions prévues au présent article sont soumises par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables.

Les autres articles du code pénal traitant de la mise en péril des mineurs
Article 227-25 (Loi n° 98-468 du 17 juin 1998 art. 18 Journal Officiel du 18 juin 1998) Le fait, par un majeur, d'exercer sans violence, contrainte, menace ni surprise une atteinte sexuelle sur la personne d'un mineur de quinze ans est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 500 000 F d'amende.

Article 227-26 (Loi n° 94-89 du 1 février 1994 art. 15 Journal Officiel du 2 février 1994) (Loi n° 95-116 du 4 février 1995 art. 121 Journal Officiel du 5 février 1995) (Loi n° 98-468 du 17 juin 1998 art. 13, art. 19 Journal Officiel du 18 juin 1998).

L'infraction définie à l'article 227-25 est punie de dix ans d'emprisonnement et de 1 000 000 F d'amende :
1) Lorsqu'elle est commise par un ascendant légitime, naturel ou adoptif ou par toute autre personne ayant autorité sur la victime ;
2) Lorsqu'elle est commise par une personne qui abuse de l'autorité que lui confèrent ses fonctions ;
3) Lorsqu'elle est commise par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice ;
4) Lorsqu'elle s'accompagne du versement d'une rémunération ;
5) Lorsque le mineur a été mis en contact avec l'auteur des faits grâce à l'utilisation, pour la diffusion de messages à destination d'un public non déterminé, d'un réseau de télécommunications.

Article 227-27
Les atteintes sexuelles sans violence, contrainte, menace ni surprise sur un mineur âgé de plus de quinze ans et non émancipé par le mariage sont punies de deux ans d'emprisonnement et de 200 000 F d'amende :
1) Lorsqu'elles sont commises par un ascendant légitime, naturel ou adoptif ou par toute autre personne ayant autorité sur la victime ;
2) Lorsqu'elles sont commises par une personne qui abuse de l'autorité que lui confèrent ses fonctions.

Article 227-28
Lorsque les délits prévus aux articles 227-18 à 227-21 et 227-23 sont commis par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables.

De l'incitation à la haine radicale et de l'apologie des crimes
Article 23 de la loi du 29 juillet 1881
Seront punis comme complices d'une action qualifiée crime ou délit ceux qui, soit par des discours, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l'écrit, de la parole ou de l'image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans des lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication audiovisuelle, auront directement provoqué l'auteur ou les auteurs à commettre ladite action, si la provocation a été suivie d'effet . Cette disposition sera également applicable lorsque la provocation n'aura été suivie que d'une tentative de crime prévue par l'article 2 du code pénal.
Article 24 de la loi du 29 juillet 1881 Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 F d'amende ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n'aurait pas été suivie d'effet, à commettre l'une des infractions suivantes :
1) Les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l'intégrité de la personne et les agressions sexuelles, définies par le livre II du code pénal ;
2) Les vols, les extorsions et les destructions, dégradations et détériorations volontaires dangereuses pour les personnes, définis par le livre III du code pénal.
Ceux qui, par les mêmes moyens, auront directement provoqué à l'un des crimes et délits portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation prévus par le titre Ier du livre IV du code pénal, seront punis des mêmes peines.

Du port ou de l'exhibition d'uniformes, insignes ou emblèmes rappelant ceux d'organisations ou de personnes responsables de crimes contre l'humanité
Article R645-1 du code pénal (partie réglementaire)
Est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 5e classe le fait, sauf pour les besoins d'un film, d'un spectacle ou d'une exposition comportant une évocation historique, de porter ou d'exhiber en public un uniforme, un insigne ou un emblème rappelant les uniformes, les insignes ou les emblèmes qui ont été portés ou exhibés soit par les membres d'une organisation déclarée criminelle en application de l'article 9 du statut du tribunal militaire international annexé à l'accord de Londres du 8 août 1945, soit par une personne reconnue coupable par une juridiction française ou internationale d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité prévus par les articles 211-1 à 212-3 ou mentionnés par la loi n° 64-1326 du 26 décembre 1964.

De la diffusion de messages contraires à la décence
Article R624-2 du code pénal (partie réglementaire)
Le fait de diffuser sur la voie publique ou dans des lieux publics des messages contraires à la décence est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 4e classe. Est puni de la même peine le fait, sans demande préalable du destinataire, d'envoyer ou de distribuer à domicile de tels messages. Les personnes coupables des contraventions prévues au présent article encourent également la peine complémentaire de confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l'infraction ou de la chose qui en est le produit. Le fait de faciliter sciemment, par aide ou assistance, la préparation ou la consommation des contraventions prévues au présent article est puni des mêmes peines.

RAPPEL DES REGLES

Quoimagueule est un site communautaire ouvert aux plus de 16 ans et qui met à disposition de ses membres des outils pour la création de blogs, groupes, rencontres & l'obtention d'avis sur le physique.

Le membre, en s'inscrivant, a conscience qu'il sera tenu pour responsable de tous les actes et propos tenus au sein de Quoimagueule et que d'aucune manière le site, ses representants, etc.. pourront en être tenus pour responsable.

Le respect d'autrui doit être de rigueur. Tout comportement inadapté (insultes, racisme...) sera sanctionné par une exclusion permanente et ce sans préavis ni justification.

En vous inscrivant, vous acceptez de ce fait ces règles (non-exhaustives) de base élémentaires et de bienséance.


©2000-2017 Quoimagueule.com™ un avis sur votre physique, des rencontres, Tous droits réservés.
Partenaires : gérez et créez un annuaire madeinbuzz.com c'est gratuit